Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La maison du diable

La maison du diable

 

 

 enfant2.jpg

 

         Si ce nom vous dit quelque chose, c'est sûrement à cause du film qui a été tourné en 1977. Tout le scénario semble extraordinaire et irréel, mais pourtant aussi incroyable soit-il, cette histoire est bien réelle.

 

         "La maison du diable", comme on l'appellera plus tard, est construite en 1928. De style colonial à trois étages, elle est située 112 Ocean Avenue, dans les quartiers aisés d'Amityville (Long Island), non loin de New York.À l'époque personne ne pouvait envisager ce qui se passerait dans cette habitation.

 

maison-du-diable.jpg

         Tout commence en 1974 quand les anciens propriétaires se font sauvagement assassinés par leur fils. Ronald DeFeo Junior tuera son père Ronald DeFeo  Senior, sa mère Louise, ses deux frères Mark et Johnet, ses deux sœur Allison et Dawn. Pourquoi s'en est-il pris à sa famille, personne ne le sait. Même le tueur ne le sait pas. Il explique qu'il ne se contrôlait plus, une voix dans sa tête lui disait : «Tue les tous!».  Alors Ronald Junior était-il un fou ou une victime du poltergeist. D'après les récits des futurs voisins, il s'agirait de la deuxième solution.

         Ce fut ensuite aux propriétaires suivants, qui ne restèrent que 28 jours, de subir des phénomènes hors du commun. Ils voulurent bénir leur maison mais lors du rituel le prêtre entendit une voix d'homme lui dire : «Allez vous-en!». Un lion de céramique de plus de 1 m de haut se déplaça tout seul. On retrouva des étranges empreintes de sabots fourchus dans la neige tout autour de la maison. Les traces menaient directement à la porte du garage qui avait été sortie de ses gonds, une prouesse qui aurait nécessité, selon Anson, une force bien plus puissante que celle d'un être humain. Pour les Lutz, la maison, dont ils rêvaient, était en fait un horrible endroit  hanté par de nombreux démons maléfiques.

 

 

Kathy Lutz fut la première à réellement être terrorisée par les forces qui hantaient la maison. Des bras invisibles l'enlaçaient, des êtres tentaient de prendre possession de son esprit, elle avait l'impression qu'elle allait mourir .Plus tard, des marques rouges très douloureuses apparurent sur sa peau, comme si elle avait été frappée à coup de tisonnier brûlant.

         A la même période, George Lutz vit à son tour des événements étranges. Il entendit une fanfare parader dans la maison, avec le son d'instruments à vent. Il ne voyait absolument rien mais retrouva les tables, les fauteuils et le canapé déplacés contre les murs du salon, comme pour laisser le passage à la parade endiablée. Par-dessus le marché, les Lutz affirment avoir eu plusieurs fois la visite d'êtres démoniaques. Ces esprits se manifestent sous des formes très variées : immense silhouette encapuchonnée de blanc, démon cornu comme les diables. 

         Une autre fois le père de famille, n'arrivant pas à dormir et entendant des bruits comme une dispute de chats, ouvrit sa porte-fenêtre pour y voir au travers, et y aperçut deux yeux rouges et inhumains le fixant. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Il prit sa famille avec lui et ils partirent tous ensemble loin de cet endroit en n’emportant rien d'autre avec eux que leurs affaires qu'ils portaient sur eux. Ils ne sont jamais revenus dans leur maison.

 

         Les avis sont partagés : certains pensent que c'est un énorme canular pour enrichir les Lutz et d'autres pensent que le diable et d'autres forces résident dans cette habitation. Les Lutz sont passés sous le détecteur de mensonges qui n'a rien démenti mais n'étant pas considéré comme infaillible, l'affaire n'est toujours pas classée.

 

 


 

 

 

Fin

À propos

La véritée est ailleurs