Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La bête du Gevaudan

 
 

 

 

LA BÊTE DU GEVAUDAN

 


Lieux: En haut-Gévaudan

 

Cas paranormal: Une bête étrange  dévore des animaux et des personnes


Pendant trois ans, plusieurs centaines de victimes furent dévorées en Haut-Gévaudan (d'où son nom) qui correspond environ au département de la Lozère. Ceci est une histoire réelle. On retrouve des témoignages dans des registres des certaines paroisses du Haut-Gévaudan. Depuis les premières attaques, la légende est née. Quelle est cette bête qui a dévoré un grand nombres de personnes ? Un loup, un croisement de hyène et de louve, un animal dressé, un loup garou, un pervers sexuel, un serial killer ou plus farfelu ,un être venu d'ailleurs.

 

bête du Gevaudan bête du Gevaudan

L'histoire de la «bête du Gévaudan» se passe entre le 30 Juin 1764 et le 19 Juin 1767. L'histoire dépassa rapidement le statut de fait divers, après de multiples agressions plus féroces et atroces les unes que les autres. Le capitaine Duhamel, aide-major des dragons de Langogne, s’était volontairement mis à la tête d’une troupe de paysans qui trouvèrent le courage de donner la chasse à l’animal mystérieux. Ils avaient même cerné et tué un grand loupqui n'était pas la bête tant recherchée.

 



Jusqu'au jour où eut lieu une battue organisée par le marquis d’Apcher, l’un des seigneurs du Gévaudan. Dans cette battue, il y avait un homme Jean Chastel, que toute la région connaissait pour son honnêteté et sa bonne conduite.



Jean Chastel se trouvait donc ce jour-là posté en attendant le monstre. Il avait le fusil, chargé de deux balles dites «bénites». Il avait les yeux rivés sur la bible quand il vit au loin la Bête. Cette fois pas de doute c'était le monstre, en chair et en os. Sans paniquer il a fermé sa bible, l'a mise dans sa poche. La Bête ne bougeait pas. Chastel arme, vise, tire, la Bête reste immobile : les chiens alertés par le bruit du coup de feu, la renversent, la déchirent... Elle était enfin morte. Enfin ils étaient débarrassés de cette chose immonde et atroce. Son corps fut monté sur un cheval et apporté au plus vite au château de Besques. Là-bas, on vérifia la dépouille. Nul doute c'était bien "la Bête, à leur grande surprise ce n'était pas un loup. Ses pattes, ses oreilles, son immense gueule indiquait un monstre d’espèce inconnue. En l’ouvrant, on trouva dans ses entrailles un os de l’épaule d’une jeune fille, sans doute les ossements d'une fille qui a été dévorée à Pébrac quelques jours plus tôt .

 



bête du Gevaudan



Tout le pays put bientôt voir la dépouille, puis elle fut mise dans une caisse et ainsi Jean Chastel partit, avec ce triomphal et énorme colis pour Versailles pour permettre à des savants de diagnostiquer l'espèce de cet être hybride. Malencontreusement à l'arrivée l

a Bête, qui avait fait un immense voyage par la saison d'août et ses chaleurs, était dans un état de décomposition trés bien avancé. On l'enterra au plus vite ,sans qu'aucun savant n'eut pu l'examiner. Jamais le mystère de la Bête de Gévaudan ne pourra être résolu. Chastel, quand à lui, fut présenté au roi, qui se moqua de lui. Cependant il est devenu le héros du Gevaudan, et on connait son nom encore aujourd'hui dans toute la région de la Lozère.



On raconte qu'à l'endroit où la Bête fut tuée, il reste une immense tache de sang, et depuis l'herbe n'a jamais continué de pousser, elle stagne, et aucun animal n'ose brouter cette herbe maudite.

 



Il faut savoir que le loup à été accusé d'être la Bête du Gevaudan. C'est à cause de cette épopée que tous les contes pour enfants sont remplis de loups qui veulent dévorer les personnages principaux. Le loup a beaucoup souffert de cette réputation de monstre de Gevaudan. Il fut traqué, chassé et tué pour des crimes qu'il n'a pas commis, et c'est d'ailleurs à cause de ça qu'il est en voie de disparition.

 


 FIN

 

 

 

À propos

La véritée est ailleurs